JEAN-LUC PONTY 5TET

Vendredi 11 Mai à 21h00 au Parc des Expositions du Comminges

Célèbre violoniste qui créa un style personnel qui fit mondialement école. Jean-Luc Ponty ne se produit qu'en leader avec toujours le même succès.

Il joue devant 10 000 spectateurs à Los Angeles mais reste peu connu en France, au-delà du cercle des amateurs. Jean-Luc Ponty est un virtuose du violon de jazz. Il faut dire qu’à l’exception de Stéphane Grappelli avec lequel il a joué, peu de violonistes français ont imposé cet instrument dans le swing.

Jean-Luc Ponty est né pendant la guerre, en 1942, à Avranches. Très doué, il intègre à 15 ans le conservatoire national de Paris où il bosse son violon cinq heures par jour. « J’adorais la clarinette, mais j’avais plus de technique au violon et il a fallu choisir. » 

Dans le Paris de la fin des années 1950, on joue du be-bop dans les clubs de Saint-Germain-des-Près. Jean-Luc écoute Kenny Clarke, Bud Powell ainsi que les disques de Miles Davis et John Coltrane qu’il admire et qui l’inspirent. 

Un soir à Limoges, il se joint à une formation jazz avec son violon- « Je n’avais pas ma clarinette » -et impose son instrument. Il continue de mener de front jazz et classique. « Mes nuits étaient courtes », sourit-il. En 1960, il obtient le premier prix de conservatoire classique. Sept ans avant le prix Django-Reinhardt décerné par l’académie du jazz.

Jean-Luc Ponty : violon

Jean Marie Ecay:guitare

William Lecomte : piano

Guy Nsangué : basse

Damien Schmitt : batterie


Points de vente